Le confort de votre maison serait beaucoup trop incomplet sans ventilation. C’est pourquoi il est essentiel de penser au type de ventilation que vous souhaitez avoir. Faut-il recourir aux aérateurs ? Quelles sont les références pour ces dispositifs ? Retour sur la ventilation d’une maison. 

 

Les types d’aérateur

La ventilation domestique est indispensable à l’évacuation des saletés et des polluants. Son usage garantit une meilleure qualité de l’air de votre maison. Idéalement conçu pour les pièces humides, ou sujettes à la fumée, l’aérateur domestique extrait en permanence ou temporairement l’air intérieur saturé et pollué. Deux types de ce mode de ventilation sont disponibles sur le marché : l’aérateur à intermittences et l’aérateur permanent.

 

L’aérateur à intermittences

L’aérateur à intermittences est un système de ventilation appartenant à la ventilation mécanique ponctuelle, ou VMP, qui est une utilisation limitée en termes de durée et d’espace. La VMP est elle-même une alternative à la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), qui est générale et permanente. Elle définit tous les aérateurs individuels à intermittence placés dans la pièce polluée. Ce type de ventilation est conçu spécialement pour une pièce bien précise, telle que la cuisine, la salle de bains, ou encore les toilettes. De plus, son utilisation se limite au temps d’utilisation de la pièce équipée.

 

L’aérateur permanent

L’aérateur permanent, qui représente la Ventilation Mécanique Répartie, ou VMR, garantit un renouvèlement continu de l’air vicié, assurant par la même occasion un confort et une hygiène de qualité aux usagers. Idéal pour les bâtiments anciens, car ils sont dépourvus de système de ventilation, la VMP évacue l’air humide des pièces pour contrer l’effet de condensation d’air. Ce dispositif de ventilation peut être associé à un ventilateur d’air interne pour augmenter le débit d’air évacué. Le plus souvent équipant les salles de bains, il peut néanmoins être placé dans les autres pièces. L’emplacement de l’aérateur est généralement sur les fenêtres ou les plafonds de salle de bains.

 

Avantages de l’aérateur

Par rapport aux appareils de la VMC, l’aérateur présente de nombreux avantages. Avant tout, son achat représente une économie non négligeable. Le débit d’air ventilé peut être adapté avec précision, grâce à des coefficients de renouvèlement de l’air, pour correspondre parfaitement aux besoins de la pièce. C’est également une solution pratique, car flexible. En fonction de la taille de la pièce, de son type, et de bien d’autres paramètres, ce mode de ventilation intérieure est largement adaptable.

 

Inconvénients de l’aérateur

Bien qu’étant très efficace dans une pièce particulière, l’aérateur à intermittences (et la VMP en général) n’est pas capable d’aérer tout seul le reste de la maison et d’ainsi renouveler l’air ambiant, ce qui est possible avec des appareils de la VMR (Ventilation Mécanique Répartie). Il faut pour cela ouvrir la maison, ou laisser sous les baies et portes des interstices. Il n’est pas non plus autorisé pour les nouveaux logements, et ne concerne donc que les travaux de rénovation. Autre inconvénient, l’aérateur, contrairement aux appareils de la VMC, a des performances en énergie qui ne sont pas toujours optimales. Cela est dû, en fait, à l’extraction de l’air pollué qui engendre des déperditions de chaleur.

 

Comment installer son aérateur ?

Installer un aérateur ne relève pas de l’exploit, bien que le résultat final puisse être très satisfaisant. Prenons, par exemple, une pose d’aérateur sur vitre. Les seuls matériaux nécessaires à son installation sont un marteau, une perceuse et un tournevis. La première chose à faire est de poser le battant sur une surface plane. Le travail en sera plus facile et pratique. Une fois qu’il est posé, vous pouvez commencer à retirer le mastic et maintenant la vitre, à retirer avec précaution. Ensuite, effectuez une découpe circulaire sur la vitre, correspondant aux dimensions de l’appareil. Lorsque la découpe est finie, replacez la vitre sur le cadre de la fenêtre, après y avoir appliqué une nouvelle fois du mastic. Pour la fixer, vous utiliserez des pointes. Continuez par placer le profilé de caoutchouc directement sur la zone délimitée par votre découpe circulaire. Mettez ensuite les cercles de plastique servant à recevoir l’aérateur en place. Munissez-vous de vis pour maintenir ces cercles ensemble. L’appareil est souvent livré avec ces vis. La vitre est presque prête à accueillir l’appareil. Prenez maintenant les conducteurs qui doivent arriver vers l’aérateur. Réalisez leur branchement. Le corps du dispositif principal peut maintenant être mis en place. Lorsque le câble aura été fixé sur la partie supérieure du battant, ce dernier peut être remis à sa place. Utilisez un fil, dans la mesure où la fenêtre est fréquemment ouverte. Vous pouvez maintenant fixer la boite de dérivation. Pour y procéder, vous pouvez déjà repérer l’emplacement de la vis pour ensuite utiliser votre perceuse. Vous pouvez, désormais, passer à l’installation du fil de raccordement à l’alimentation depuis l’interrupteur. Notez cependant que le branchement doit être réalisé à l’intérieur de la boite. Le dernier branchement sera celui de l’interrupteur. Son boitier doit pour cela être fixé sur le mur. Cette opération doit être effectuée avec patience et précaution, car elle est dangereuse. Petit détail important : le basculeur en position « arrêt » doit toujours être enfoncé vers le haut.

 

Le prix d’un aérateur

Un aérateur peut s’acheter dans une fourchette budgétaire de 20 à 200 €. Les modèles les moins performants et les plus petits correspondent au prix le plus bas. En France, la marque Aldès propose des aérateurs d’admission horizontaux à 41,16 pour un débit maximum de 12,5 l/s. Quant au groupe Atlantic, il fixe le prix de ses aérateurs à 124 € net, ce qui représente un coût beaucoup plus élevé que celui d’Aldès. Cependant, ils sont d’un meilleur standing que ceux de ce dernier. Unelvent, pour sa part, a des produits ultra plats et ultra silencieux, le tout pour un montant allant de 90,94 à 167,32 €. Ses produits figurent parmi les plus silencieux du marché international.

 

Comment entretenir un extracteur

Opération longue, mais simple, l’entretien d’un aérateur peut se faire pourtant facilement si on est méthodique. Avant toute chose, commencez par couper l’alimentation électrique. Après avoir dévissé les vis de fixation, procédez à l’extraction du bloc de l’appareil tout en dégageant partiellement le conduit d’évacuation. Sortez maintenant le bloc-moteur de son boitier pour accéder plus facilement aux pales du ventilateur. La plus grande partie de la poussière peut être retirée à l’aide d’un couteau. Cependant, les petites particules restantes nécessiteront l’usage d’une brosse à dents usée qu’on aura trempée dans de l’eau et du liquide vaisselle. Vous pouvez alors remonter le bloc-moteur. Pour ce faire, tirez les silent bloc faits en caoutchouc, au moyen d’une pince. Enfin, vous pouvez replacer l’aérateur. Ce genre d’opération doit être effectué régulièrement, car la poussière s’incruste assez facilement dans l’appareil. Notez que la poussière peut occasionner des dommages sévères à votre aérateur si vous ne le nettoyez pas de temps en temps. Certaines marques prétendent que leur produit ne nécessite aucun entretien. Ces entreprises produisent de la contrefaçon, et acheter leurs aérateurs revient tout simplement à se faire arnaquer.

 

Comme vous avez pu le constater, la ventilation d’une maison est une étape essentielle au confort domestique. Faites votre choix parmi les aérateurs que vous trouverez sur le marché. Vous y trouverez forcément celui qui vous convient au prix qui vous convient. Et surtout, entretenez votre aérateur pour qu’il dure plus longtemps.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 TTravaux.com

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils