Le problème du calcaire touche la majorité de l’eau potable domestique dans le monde. Pour y remédier, un curieux appareil a été inventé : l’adoucisseur d’eau. Ce dernier promet d’être efficace contre les problèmes de tartre. Retour sur cet appareil de purification d’eau. 

 

Principe et fonctionnement

L’adoucisseur d’eau est composé d’un bac de résine et d’un bac à sel. L’eau chargée de calcaire, en entrant en contact avec la résine qui échange les ions, se libère de l’agent nocif et s’adoucit. C’est sur le principe de la captation des ions de calcium (Ca2+) et des ions magnésiums (Mg2+), principaux agents responsables de la présence du tartre, que se repose le fonctionnement de l’adoucisseur d’eau. Le bac de résine débarrasse l’eau de ces ions et les remplace ensuite par des ions sodium (Na+). On installe l’adoucisseur au point d’arrivée d’eau du logement. Il filtre cette eau « calcaire » et fournit de l’eau « adoucie », garantie sans calcaire ni dépôt de tartre.

 

Deux modes de fonctionnement

Un adoucisseur fonctionne sur deux modes : le service et la régénération. La production de l’eau douce se fait durant la phase service. Une fois que les résines de l’adoucisseur sont arrivées à saturation, l’adoucisseur va alors passer en phase régénération. L’étape majeure de la régénération consiste à aspirer la saumure que l’on peut observer dans le bac à sel. Ce mélange d’eau salée va ainsi traverser le lit de résine afin de laver et rincer ce dernier. C’est une phase qui peut facilement prendre 2 heures suivant le modèle de l’adoucisseur. Un technicien programme l’adoucisseur d’eau suivant le volume d’eau que l’on souhaite traiter ainsi que du degré de calcaire présent dans l’eau. A raison d’une fois par an, au minimum, l’appareil doit faire l’objet d’un entretien. Durant cette visite de prévention, le professionnel de l’appareil vérifie le bon fonctionnement de l’appareil, ainsi que son ergonomie.

 

Adoucisseur d’eau sans sel

Le principe de l’adoucisseur d’eau est ici légèrement différent, car le fonctionnement de la majeure partie des adoucisseurs sans sel repose sur le principe électromagnétique. Les composés responsables de l’entartrage ne sont plus supprimés, mais changent de polarité, ce qui permet de limiter les dépôts. Ainsi, le TH de l’eau reste inchangé. Le terme d’« adoucisseur » n’est donc pas adéquat ici. On parlera plutôt de dispositif anticalcaire et antitartre. Il présente un avantage écologique par rapport aux autres adoucisseurs, étant donné qu’il ne contient aucune trace de résine qui est difficilement recyclable. De plus, il ne nécessite pas un apport régulier en sel. En revanche, si les dépôts de tartre sont effectivement réduits grâce au changement de polarité, il reste que l’eau contient toujours les composés minéraux. En outre, un adoucisseur d’eau sans sel n’a qu’un mode de fonctionnement, et il n’y a pour ainsi dire aucun entretien ni aucune maintenance. Pour l’entretien, il faut veiller à mesurer deux fois dans l’année le TH de l’eau adoucie afin de s’assurer que les réglages sont toujours les bons.

 

L’adoucisseur d’eau, bien que performant, reste à ce jour peu connu du grand public. Mais certaines marques comme Comap et North Star contribuent à lui faire gagner en popularité.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 TTravaux.com

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils