Lorsqu’on parle de Ventilation Mécanique Contrôlée (vmc), le terme bouche vmc revient toujours. C’est par ce dispositif d’extraction que l’air vicié de la pièce est évacué vers l’extérieur, ce qui en fait un élément essentiel dans la ventilation. Que faut-il savoir sur cet accessoire ?

Qu’est-ce qu’une bouche vmc ?

C’est l’instrument qui sert à aspirer l’air vicié d’une pièce pour ensuite l’expédier vers le système de vmc. La bouche vmc est en général faite en PVC, et dispose d’une protection sous forme de grille. Les bouches manuelles sont actionnées sur place, tandis que la bouche hygroréglable et la bouche autoréglable sont automatisées. Sur le marché, nous pouvons également observer des bouches électriques, ainsi que des bouches à piles. Elles sont responsables, en grande partie, du débit d’air renouvelé. Quoi qu’il en soit, les bouches comprennent toutes des manchons. Il peut s’agir d’un manchon à griffes ou d’un manchon raccord lisse à joint.

Les différents types de bouches vmc

Comme nous l’avons précédemment expliqué, plusieurs modèles de bouche existent selon le type de maison, et selon les besoins de chaque usager. La pièce où elles seront implantées détermine aussi le diamètre de la gaine de raccordement du système. Quels sont ces modèles ?

Les bouches hygroréglables

Lorsqu’une maison est équipée d’une vmc hygroréglable, cela implique d’avoir des bouches vmc intelligentes, automatiques, mais surtout autonomes. Le principe de fonctionnement de cet appareil repose sur un système de détection de présence d’humidité dans la pièce. L’accessoire vmc peut s’adapter à vos actions quotidiennes, par exemple, quand vous prenez une douche. Le système de détection signale l’information à la bouche qui aspirera alors plus d’air dans la pièce, le sachant charger en humidité. À l’inverse, lorsque la pièce est inutilisée, et que l’air s’assèche, la bouche referme, automatiquement et de manière progressive, son volet qui peut parfois être actionné au moyen d’une cordelette. C’est tous ce qu’il faut pour éliminer les risques d’apparition de moisissure ou pour éviter que votre pièce soit inutilement ventilée. Le groupe d’extraction reçoit ensuite l’air propulsé par les bouches d’aération, pour l’évacuer vers l’extérieur. La bouche d’aération peut, dans certains cas, s’actionner via une télécommande infrarouge. La vmc hygrogérable est parfaitement adaptée pour les rénovations de système de ventilation à petit budget. Elle concerne toutes les pièces humides ou susceptibles d’être humides avec des produits adaptés. Au rayon d’une bouche sdb, bouche wc et bouche cuisine se joignent aussi les bouches cellier. Sachez cependant qu’on peut aussi y installer des bouches d’entrée d’air qui fonctionneront de la même manière, mais en inversant simplement le flux d’air. Le choix des bouches hygrogérables peut encore se justifier par une économie énergétique et budgétaire.

 

Les bouches autoréglables

Les bouches autoréglables sont disponibles seulement pour un type de ventilation : la vmc simple flux. Le principe de ce système est le suivant : les pièces où sont situées les bouches d’extraction subissent une dépression causée par l’extracteur entrainant par la même occasion une aspiration de l’air frais de l’extérieur de la maison via les grilles d’entrée d’air. Il existe une autre version de ces bouches qui est la bouche autoréglable temporisée. Ce système est manuel, et non automatique, car ce sont les usagers qui règlent eux-mêmes le débit et le volume d’air évacué. Il existe différents procédés de réglage : l’occupant peut soit modifier le débit directement sur la bouche en changeant l’angle d’ouverture des trappes, ou utiliser un commutateur qui altèrera la vitesse de rotation du groupe d’extraction qui est le plus souvent à deux vitesses. Certains systèmes permettent aussi le réglage du volume d’air frais par le biais des bouches d’entrées équipées à cet effet, ou par des grilles. L’avantage principal de la vmc à bouches autoréglables réside dans le fait que l’on a un débit de pointe, de très bonne qualité. C’est un débit régulier, contrairement à la vmc hygrogérable, que ce soit pour une bouche hygro a ou une hygro b. Cependant, le coût d’une vmc autoréglable est relativement élevé.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 TTravaux.com

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils